Plantez en automne

C'est le bon moment pour planter les plantes grimpantes

Les vivaces sont des plantes herbacées et rustiques qui demeurent en place et refleurissent plusieurs années de suite grâce à leur souche pérenne. Les bisannuelles ont besoin de 2 années consécutives pour germer, fleurir et fructifier.
Ces plantes sont la discrétion même et d'ailleurs, leur nom évoque parfois cette qualité comme les pensées, les primevères, les violettes ou encore les asters. Ah, elles ne jouent pas des tiges pour se hausser du col, mais elles ont ce petit plus qui nous émeut et cette capacité à être quand on ne les attend pas et à disparaître sur la pointe des pieds pour mieux renaître au printemps. Phénomène naturel, les fleurs bisannuelles étalent leur cycle végétatif sur deux années, une sorte de Bac + 2 avec garantie de floraison. Certaines bisannuelles comme les pensées et les primevères peuvent rester en fleurs tout l'hiver, tant qu'il ne gèle pas. Dès que le froid est trop vif, elles se rétractent, cessent de fleurir et reprennent leur épanouissement aux beaux jours. D'autres, comme les myosotis ou les giroflées, préfèrent un long repos hivernal jusqu'au réveil du printemps. Une chose est sûre, les vivaces restent en place plusieurs années et leur disparition l'hiver tient du tour de passe-passe car restées bien vivantes sous terre, elles réapparaissent aux premiers rayons du soleil à partir des mois de mars ou avril. Quand la nature nous sort sa baguette magique, les vivaces et bisannuelles pointent le bout de leur nez.

Pourquoi choisir l'automne ?

Pour mieux repartir au printemps, les vivaces ont besoin de trouver un nid douillet en automne, à savoir une plantation avant le froid. Livrées pour être plantées en pots, jardinières, massif ou suspensions, d'un entretien très réduit, les vivaces et bisannuelles vont pour la plupart s'endormir puis faire leur croissance d'adolescence et atteindre leur maturité d'ici le printemps qu'elles annonceront avec éclat et précocité. Raison de plus pour avoir une pensée pour elles.

Comment préparer le terrain ?

Bêchez le sol sur toute la surface du massif (20/30 cm de profondeur environ) pour améliorer l'aération et le drainage. Vous favoriserez ainsi le bon enracinement des plantes. Selon votre sol, vous adapterez vos plantations : les primevères et l'ancolie apprécient un sol humide et supportent l'ombre ; ce même sol humide mais au soleil conviendra à l'aster. Avec une griffe, cassez les mottes et ajoutez du terreau et du sable pour un sol argileux, ou du compost et du terreau universel en sol sableux.

Comment réussir votre plantation ?

Faites tremper les pots ou les godets dans l'eau (seau, bassine ou évier) pendant environ 10 minutes jusqu'à ce que des bulles d'air apparaissent. Retournez le pot puis dégagez la motte en tapotant délicatement dans la partie chevelue des racines. Si vous plantez en jardinière, ne serrez pas trop les plants ; en massif évitez un semis trop dense en n'oubliant pas que vos bisannuelles jouent à cache-cache entre les saisons, apparaissant et disparaissant au gré de leur régénération. Une fois votre plantation achevée, arrosez avec un arrosoir muni d'une pomme pour une pluie fine et régulière.

Bons conseils

  • Associez les bisannuelles et les bulbes sur vos balcons ou en massifs pour une floraison plus longue et plus variée. Vous pouvez aussi associer des bulbes de printemps et des vivaces d'été, de cette façon, le feuillage des vivaces dissimulera les feuilles des plantes bulbeuses qui ne doivent être coupées qu'en juin.
  • Installez d'abord les bisannuelles puis placez les bulbes en respectant un espacement d'une dizaine de centimètres, et n'oubliez que vos bisannuelles sont là pour... durer deux ans au minimum !
Les professionnels des fleurs et des jardins